COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour publication immédiate

 

Bilan des premiers États généraux de l’OPDQ sur la nutrition humaine et l’alimentation : l’urgence d’agir ensemble pour un mieux-être collectif


Montréal, le 23 mars 2010 – L’Ordre professionnel des diététistes du Québec (OPDQ) tenait hier à Montréal, les tout premiers États généraux sur la nutrition humaine et l’alimentation au Québec. Regroupant des acteurs importants du domaine, tels les ministères et organismes gouvernementaux, les ordres professionnels, les divers regroupements du milieu de la santé et communautaire, les représentants des milieux universitaire et agroalimentaire ainsi que les membres de l’OPDQ, cette journée se voulait une plateforme de réflexion sur les différents enjeux liés à la nutrition et à l’alimentation au Québec.


L’alimentation et la nutrition sont au coeur de la vie. Devant des enjeux tels le vieillissement de la population, l’augmentation des maladies chroniques, l’ampleur des coûts des soins de santé ainsi que l’évolution des pratiques agricoles et de la production agroalimentaire, une réflexion collective comme celle amenée par la tenue des États généraux prend tout son sens.


Premier constat de la journée, partagé par l’ensemble des intervenants présents, les professionnels oeuvrant dans les différents secteurs d’activités concernés par la nutrition et l’alimentation doivent cesser de travailler en silo et privilégier une approche concertée. « Face à l’ampleur des défis auxquels la société québécoise est, et sera confrontée dans l’avenir, il y a urgence de passer à l’action et d’agir ensemble pour un mieux-être de la population québécoise. » a déclaré M. Michel Sanscartier, président de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec.


Deuxième constat de cette réflexion : les diététistes/nutritionnistes doivent être présents dans le continuum de soins, tant au chapitre de la promotion de saines habitudes de vie que de la prévention et du traitement des maladies. Cela implique que les diététistes/nutritionnistes soient présents au sein des Groupes de médecine familiale (GMF) ainsi qu’au niveau des soins de deuxième et de troisième lignes. « Nous sommes heureux de constater que cette journée a aussi éveillé les consciences à l’égard du rôle des diététistes/nutritionnistes et de leur présence incontournable dans le réseau de la santé et des services sociaux, en tant que professionnels reconnus de la nutrition humaine et de l’alimentation », a poursuivi le président de l’Ordre.


L’Ordre et ses membres s’inspireront de cette base de réflexion pour redéfinir l’avenir de la profession, camper le rôle des diététistes/nutritionnistes et mettre à profit leur expertise de façon à répondre à l’ensemble des besoins de la population et leur offrir des soins nutritionnels optimaux.


L’OPDQ continuera à jouer son rôle de leader dans le domaine de la nutrition humaine et de l’alimentation en donnant d’abord suite à ses États généraux par le dépôt d’un rapport qui contiendra des actions et des mesures concrètes. L’OPDQ favorisera la collaboration de tous les intervenants concernés par les enjeux liés à la nutrition et à l’alimentation, afin que nous agissions ensemble pour un mieux-être collectif.



À propos de l’OPDQ
Le Code des professions reconnaît les membres de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec comme les seuls spécialistes de la nutrition humaine. L'Ordre professionnel des diététistes du Québec assure la protection du public en matière de nutrition humaine et d'alimentation, notamment par le contrôle de l'exercice de la profession et de la qualité de l’acte professionnel, de même que par le maintien et le développement des compétences professionnelles des diététistes/nutritionnistes.

Par des prises de position et des actions ciblées, l'Ordre contribue à l'amélioration de la santé et du bien-être de la population et des individus en favorisant des environnements propices à de saines habitudes alimentaires de même qu’en soutenant, dans chacun de ces environnements, l'accès aux compétences de ses membres. Ce faisant, l’Ordre favorise également des mesures d’éducation et d’accès à une information judicieuse, rigoureuse et d’intérêt public qui permet une prise de décision éclairée en matière d’alimentation.


- 30 -



Pour information : Daniel Fortier
Enigma communications
Tél. : 514 982-0308, poste 209
Cell. : 514 825-0308
d.fortier@enigma.ca